Merci de nous contacter si vous avez ou pensez avoir une guitare Grando ou Rio  
     
   
     
  http://www.riogitarren.ch/expo-aktuell.htm

Guitares Grando et RIO, le fin mot de l'histoire appartient à Dieter Schneider sur son site http://www.riogitarren.ch/index.htm

Voici la traduction :

Après la mort prématurée de ma sœur, Elsbeth Vocat-Schneider, le 29 novembre 2015, de nouveaux et précieux indices à propos du mystère des guitares Grando sont apparus. Un guitariste, M. René De Martin, de Graz, m'a gracieusement envoyé la description et les photos d'une vieille guitare hawaïenne Grando. L'instrument, dans un très bon état de conservation, est semblable à une Rio modèle 135, à l'exception de peintures en lieu et place des pyrogravures. Il porte à la fois un tampon Grando noir "Grando Made in Switzerland" et une étiquette imprimée "Gitarren- und Hawai-Fabrikation H.Schmitz vormals Meinel, Basel Steinenvorstadt 3", "Fabrication de de guitares et de guitares hawaïennes, H. Schmitz, successeur de Meinel, Steinenvorstadt 3, Bâle", ce qui m'emmène à formuler l'hypothèse suivante sur l'histoire des guitares Grando et permet de répondre à la question laissée en suspens dans l'exposé d'Elsbeth Vocat-Schneider.

Les instruments Grando les plus anciens (avant 1945) ont été fabriqués par mon père dans l'atelier de H. Schmitz, successeur de P. Meinel au 3, Steinenvorstadt, à Bâle, la marque "Grando", antérieure à la marque "RIO" appartenant au marchand d'instruments H. Schmitz, à Bâle.

Mon père, le luthier de violons Karl Schneider (1905-1998), a travaillé dans le magasin et l'atelier de lutherie de Paul Meinel (1865-1928), puis de H. Schmitz-Meinel au 3, Steinenvorstadt, à Bâle. H. Schmitz était le beau-fils du luthier de violons Paul Meinel, le maitre d'apprentissage de de mon père. N'étant pas lui-même luthier, H. Schmitz a tenu son magasin et est resté dans le commerce des instruments de musique jusque dans les années 50, mon père étant le seul luthier chez Schmitz-Meinel de 1928 à 1945. Les affaires périclitant après la crise de 1930, mon père a dû prendre d'autres emplois afin d’assurer la subsistance de la famille.

Karl Schneider a commencé à faire des guitares à Bâle avant la Seconde Guerre mondiale et a continué pendant la guerre. C'est probablement son patron, H. Schmitz-Meinel, qui a créé à cette époque la marque "Grando" et vendu les instruments sous cette marque dans son magasin de Bâle. Leur origine remonte aux guitares de Jazz archtop de l'époque, construites avec des caractéristiques proches de celles des violons, comme les guitares américaines Gibson notamment. Mon père a réalisé à la fin de la guerre qu'il y avait une forte demande pour ces instruments et qu'il serait possible de les produire en série de manière efficace. En désaccord avec H. Schmitz-Meinel, Karl Schneider a décidé d'ouvrir son propre atelier à Riehen, près de Bâle et de fabriquer ces guitares à son compte. La marque "Grando" appartenant à Schmitz-Meinel, son ancien patron, il a créé la marque "RIO".

La lutherie de guitare à Riehen s'avérant florissante, il lui a fallu rapidement embaucher des ouvriers. Le premier d'entre eux, un immigré allemand du nom de Horst Kramer a été emmené à Riehen par Karl Schneider en 1947. Mon père a découvert en 1955 que Horst Kramer fabriquait et vendait des guitares en secret, sur son temps libre. Il utilisait pour cela la marque "Grando", tombée en désuétude après la fermeture du magasin "Schmitz-Meinel". Kramer a été immédiatement licencié. Il a continué à fabriquer des guitares Grando, d'une qualité inférieure aux instruments RIO, jusqu'à sa mort en 1959.

Mon hypothèse explique de manière plausible pourquoi l'on rencontre des guitares Grando plus anciennes, semblables aux guitares RIO qui leur ont succédé, mais aussi des instruments Grando, plus récents, qui s'avèrent être des copies de qualité inférieure des modèles RIO.

 
     
   
  On a retrouvé la guitare de Marcel Bianchi … et c’est une GRANDO !  
     
  Nouveauté 21 février 2018  
     
   
 

Guitare électrique Grando comme Rio modèle N°260

 
     
 

KARL SCHNEIDER - GRANDO - RIO - GITARREN - GUITARES

 
     
   
  Karl Schneider ca.1981. Photo X DR. Collection succession Karl Schneider-Wenk, Riehen  
     
 

Karl Schneider, maître luthier de violons et instruments à cordes, est né le 4 août 1905 à Heilbronn, Württemberg, en Allemagne. Il entre comme apprenti dans l'atelier du maître luthier Paul Meinel à Bâle, en Suisse, en 1920 à l'âge de 15 ans. Son apprentissage se termine  en 1923 mais K. Schneider demeure à l'atelier P. Meinel au moins jusqu'en 1928. Il épouse Marie Wenk à Bâle le 30 juillet 1931. De cette union naitront 2 enfants : Elsbeth Schneider, épouse Vocat, née en 1937 et Dieter Schneider né le 28 avril 1944. Le couple s'installe vers 1935 au n°43 de l'Oberdorfstrasse à Riehen, près de Bâle, la ville d'origine de Mme Schneider, puis en juillet 1945 au n°50 de la Mohrhaldenstrasse .

Il conçoit dès 1944, sous la marque Rio, une gamme de guitares électriques hawaïennes et espagnoles, sans doute inspirées de modèles Gibson, ainsi qu'une très originale guitare solid-body dont le corps rappelle celui des guitares électriques hawaïenne mais dont le manche est fretté "fabriquée au début des années 40 dans son atelier installé au salon de notre appartement" comme se souvient Mme Vocat. "Le modèle avait l'avantage d'éviter les vibrations, mais n'a plus été développé après l'arrivée des guitares Fender et Gibson"

On peut considérer que Karl Schneider a fabriqué les premières guitares électriques européennes: les micros Stimer fabriqués par les Ets. Guen, destinés à amplifier les guitares ne datent que de 1948, les tentatives suivantes (micros RV, guitares Favino) du début des années 50 et la fabrication en petites séries d'instruments électriques (Levin et Major Conn RV Jacobacci ) du milieu de cette même décennie.

Marcel Bianchi, alors qu'il joue à la fin de la guerre en Suisse dans l'orchestre de Fred Böhler, fait l'acquisition d'une guitare Rio, probablement un modèle n°260 et suscite l'émulation d'un petit nombre de guitaristes parisiens au nombre desquels Jean Marco et Saranne Ferret (à noter que le guitariste suisse Pierre Cavalli qui remplace M. Bianchi au sein de l'orchestre F. Böhler joue lui aussi sur une Rio).

K. Schneider ouvre une boutique en 1947 au n°18 Rössligasse puis déménage  en 1950 au n°1 Bahnhofstrasse. Il s'agit d'une entreprise familiale, qui a employé, en plus du luthier Charles Buser, Mme Marie Schneider, Mme Elsbeth Vocat et son époux Jean-Pierre. Devant l'affluence des instruments allemands (Framus, Höfner) puis japonais, K. Schneider abandonne la fabrication de guitares pour se consacrer à la fabrication et à la restauration de violons et violoncelles. Karl Schneider est décédé le 26 juin 1998 à Riehen.

L'objet de ce site Internet est double. D'une part de rendre hommage au pionnier qu'a été Karl Schneider, de faire connaître son œuvre au delà d'un cercle restreint d'initiés et d'éviter qu'elle ne tombe dans l'oubli. De recenser d'autre part les instruments Rio. Si vous en possédez, si vous avez des documents en rapport (films, photographies, pochettes de disques, coupures de presses, catalogues, souvenirs ...) merci de nous les faires parvenir pour que nous les publiions. Notre vocation est absolument non commerciale : merci encore de ne pas nous demander d'estimations des vos instruments Rio.

 
     
   
  Guitares de concert, guitares classiques, guitares hawaïennes  
     
   
  Guitares hawaïennes électriques  
     
   
  Guitares Jazz électriques  
     
   
  Guitares Jazz  
     
   
  Guitares solid-body  
     
   
  Collections  
     
   
  Publicités, catalogues  
     
   
  Coupures de presse  
     
   
  Pochettes de disques  
     
   
  Vidéos  
     
   
  Album photos  
     
   
  Brevets d'invention  
     
   
  Si votre Grando ou votre Rio, électrique ou hawaïenne, est ancienne, il se peut qu'elle nécessite cette prise Switchcraft. Si vous voulez éviter des frais de port exorbitants, on en trouve facilement sur Ebay Allemagne (merci à Jean-Louis Francillard).  
     
  Le site de la famille Schneider - Wenk : Karl Schneider (1905-1998) – Pionier des Musikinstrumentenbaus - Pionnier des instruments de musique

http://www.schneider-wenk.ch/schneider-karl.htm

http://www.schneider-wenk.ch/schneider-rio.htm

e-expo Karl Schneider / RIO-Gitarren

http://projekt.schneider-wenk.ch/index.htm

 
     
  Liens Internet  
     
  Enchères Ebay archivées  
     
     
  Contactez-nous :

marcsabatier@free.fr

rio@schneider-wenk.ch

 
     
  Remerciements : Elsbeth Vocat-Schneider et Dieter Schneider

Cyril Bouysse, François Charle, Etude de Me Sylvie Dagot - Montluçon, Johnny Distortion, Jack Erhard, Jean-Jacques Filippi, Jean-Louis Francillard, Stanislas Grenet, Claude Hauser,  hifi-attack, Jan Janík, Serge Kottelat, Albert Matzinger, MuPop - Musée des Musiques Populaires de Montluçon,  Eric Niatel, Pierre Pasquini, Ian Petersen, Marc Ponroy, Jack Racapé, Jérémy Sachoux, Charles Schaettel, André Sévenier, Jean-Louis Stouvenel, Marc Touché, Damien Ulmann, Urs

 
     
  Date de première publication : 18 février 2010  
  Date de dernière modification : 27 février 2018